Rapports Sensitifs

mercredi 20 février 2019

Puzzles

puzzle_by_thezgi_d2ypl7j-fullview

Puzzle by thezgi

"Madame, Monsieur, bienvenue dans cette formidable galerie de Puzzle. Ici, se trouve l'une des collection les plus intéressantes de notre âme. Si vous observez bien, et que vous avez un peu de chance, vous pourrez peut-être assister à la finition de l'un d'entre eux. Il faut dire que ces derniers temps la galerie à connu un réel changement, tenez rien qu'au nombre de visite, il a littéralement explosé depuis quelques semaines. Beaucoup de gens se précipite ici pour regarder ce qu'il s'y passe."

La guide s'avance alors dans une première salle. Celle-ci est grande, il y a beaucoup de petit puzzle allant d'à peu près 30 à 100 pièces, sur le plafond, le sol et les murs. On remarque que certains de ces puzzles sont terminé. Une photo, un dessin, tous différent pas un seul ne se ressemble.

"Voyez comme cette première pièce est spacieuse et déjà bien remplit. Ici, c'est la salle "Découvertes et connaissances". Ici, ça bouge pas trop pour tout vous dire, mais il arrive que certains puzzles vieux comme le monde commence à reprendre vie ! Bon, c'est tout de même très rare, mais ça peut arriver. Après, je ne vous le cache pas, c'est un peu le bazar ici !"

Le guide continue sa route, et emprunte un couloir blanc, ce couloir est assez court, et débouche sur une salle qui est un peu moins grande que la précédente. Dans cette pièce, des puzzles sont accrochés aux murs, il y en a un peu moins que dans la salle précédente, et cette fois-ci, ils vont de 100 à 1000 pièces. Tout à l'air plus grand et pourtant la pièce est plus petite que la première.

"Comme vous pouvez le constater, ici les puzzles sont déjà un peu plus "balèze" si je peux me permettre, et il y en a vraiment de toute sorte ! Ici, c'est la salle "Mes p'tits potes", une pièce qui tout de même attire du monde. Vous pouvez prendre le temps d'apprécier ces puzzles, ils sont unique ! On y trouve vraiment toute sorte d'image, et des visage qu'on apprécie."

 Le guide fais signe de le suivre dans une petite porte au coin de la pièce, cette petite porte débouche sur un long couloir au plafond bas, qui débouche sur une salle bien plus petite où sont entreposé une dizaine de puzzle gigantesque. On en peut pas vraiment estimer le nombre de pièce car les dits puzzles sont vraiment imposant.

"Alors là, c'est une pièce un peu secrète voyez-vous, ici ce sont les "Puzzles extrêmes" . Les puzzles sur lesquels tout est construit, ou presque. En tout cas ces puzzles là sont passé par les deux autres salles avant, et le conservateur de la galerie à juger bon de les mettre ici. Regardez comme ils sont grands, regardez comme ils sont majestueux. Ils représente chacun à leurs manière l'amitié, la fraternité, la sécurité, et la complicité. Je ne vous cache pas que pendant pas mal de temps, ici c'était un peu le bazar, d'ailleurs le conservateur a fait un très grand ménage, parce qu'il y a quelques temps, des pièces jonchaient encore le sol sur lequel vous marchez. Enfin, c'est une bonne chose pour tout le monde, et certains puzzles étaient mal rangé, nous avons dû les mettres dans les salles précédente."

Le guide prends alors un petit temps, pour lui aussi admirer les puzzles de cette pièce. On sent dans ses yeux que malgré le rôle qu'il a, ces puzzles sont très important pour lui.

"Ah oui, je vous le dit, ces puzzles sont vraiment magnifique. Mais, ce n'est pas cette pièce ma préféré. Avant j'y allait très souvent, parce que j'avais comme la sensation que cette pièce était en quelque sorte le clou du spectacle, la conclusion de l'exposition. Laissez moi vous montrer la pièce maîtresse de cette exposition."

Le guide sort alors de sa poche une grande clé en bois, qu'il introduit dans l'un des murs de la pièce. Une trape s'ouvre sur un escalier en bois. Le guide descend. Les couloirs sont longs et très étroits, plus le guide avance, plus les murs sont proche, et au bout de ce long couloir, une porte.

"N'ayez pas peur, cette salle est peut-être difficile d'accès mais ce que vous allez y voir est merveilleux"

La porte s'ouvre, derrière elle une salle de taille moyenne, où la tapisserie est rouge, et la moquette au sol est douce. Des bougies sont étalé sur le sol laissant échappé une odeur apaisante de fleur. La pièce possède plusieurs grands tableau sur lequel sont disposés des draps rouge et bleues. Le guide retire l'un des draps, et nous pouvons constater un puzzle représentant deux personnes adossé à un mur de pierre. A gauche une femme vétue d'une chemise à carreau vert, rose et bleue. Elle nous regarde d'un air intrigué. A gauche un homme au t-shirt vert, qui nous regarde lui d'un air joueur avec une pipe en bambou dans la main.

"Voilà, c'est ce puzzle la pièce maîtresse de cette colletion. Peu de personnes savent que cette pièce existe. Beaucoup de visiteur ont pus voir ce puzzle, car comme ceux des autres salle, ce puzzle là a voyager entre les pièces, mais aujourd'hui notre conservateur a voulus le mettre ici, dans cette pièce rouge. Tout les jours il vient ici, pour regarder si tout est bien à sa place. Parfois il passe des heures à regarder ce puzzle. Il a souvent fallit le casser, voir même le brûler. Mais aujourd'hui, en témoigne la rigueur, et l'attention qu'il porte à cette pièce et a ce qu'elle renferme, je peux vous assurer que plus rien de grave ne pourra lui arriver. En fait, depuis que le conservateur prends soin de ces puzzles, tout a changé ici. Il faut dire que ces derniers temps la galerie à connu un réel changement : une prise de conscience de l'importance de bien prendre simplement soin de chacun des puzzles présent dans cette galerie. Quand je prends le temps de me poser dans cette salle, que je retire le drap d'une de ces pièces uniques pour admirer l'un d'entre eux, je ne peux m'empêcher de me sentir bien, et vous devriez voir le sourire du conservateur lorsqu'il est ici, je n'ai jamais rien vu de tel."

Posté par Cyanirus à 11:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


dimanche 5 juin 2016

Se sentir en sécurité

1383773_10202844016685819_836836963_n

J'ai toujours été très en sécurité étant jeune. Ma famille m'a toujours protégé pendant les temps les plus durs, mais aujourd'hui c'est différent. Vivant plus loin du cocon familial, étant très attaché aux valeurs que j'ai découvertes grâce à ma famille, et à ce qu'elle m'a fait ressentir, j'ai toujours cherché à me sentir en sécurité, surtout depuis mon passage dans le "monde des adultes".

On parle souvent de "meilleurs amis", de ces personnes uniques qui nous aident, qui nous aime, qui ont de l'importance pour nous, et pour qui on a de l'importance. Certains font un "classement", et c'est tout à fait respectable, parce qu'on ne peut pas accorder sa confiance à trop de gens, c'est toujours plus facile de parler de soi avec quelqu'un qui nous connaît, quelqu'un qui sait quoi nous dire, et quoi faire lors des moments heureux et tristes.

J'ai énormément de chance, ma vie m'a permis à travers mes expériences, et mes choix, de rencontrer une multitude de personnes avec qui j'ai des liens très forts. Ces gens sont importants pour moi, et deviennent vitaux. Ils me guident, et m'éclairent, chacun à leur manière. Et je ne saurais dire à quel point ils sont importants, en tout cas pas au point de pouvoir faire un "classement".

Je fonctionne par sensation et souvenirs. J'aime toutes ces personnes, j'aime les voir sourire, j'aime les écouter, j'aime quand ils sont près de moi, je les aime pour ce qu'ils sont. Mais je crois que c'est parce qu'ils me font me sentir en sécurité que je les aime tant. Savoir qu'il y a un échange commun, d'amour, d'aide et de loyauté est très constructeur pour moi. C'est une sensation reposante, et apaisante. Savoir que quoi qu'il puisse se passer, peu importe les périodes, les malaises, et les joies, ces gens ne bougeront pas, ils resteront là, à me parler et à m'écouter. À vivre des moments privilégiés simples comme fantastiques.

C'est ça qui me fait vivre, et me sentir vivant.

 

Posté par Cyanirus à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 13 avril 2016

Le jeu vidéo rend-t'il moins social ?

IMG_0805

Durant toute ma vie, on m'a souvent dit "Redescent sur Terre, arrête ton PC, tu y joues trop", ou même "Tu as vu le temps que tu passes à jouer sur ton ordinateur . Tu devrais te trouver une autre occupation". Il est vrai que je passe énormément de temps sur mon ordinateur, je pourrai faire une moyenne de 8h non stop d'ordinateur tous les jours que je passe dans mon petit 9 m². Ayant fait le constat assez longuement sur la question du temps passé sur mon ordinateur et de ce que j'y faisais, je me suis dit qu'il serait intéressant d'en parler ici.

Nous sommes née dans une génération où l'incroyable puissance d'internet est encore insoupçonnée. Beaucoup de choses qui nous entourent y sont connecté, ou sont nées grâce à internet. Tous ces écrans, ces claviers et souris sont nos bras, nos jambes dans ce monde immense qu'est la toile.
Après une longue réflexion et discussion avec un ami qui lui aussi a une histoire toute particulière avec le jeu vidéo, j'en suis venu à la conclusion suivante : le jeu vidéo a développé ma sociabilité.

On m'a beaucoup collé l'étiquette de la personne devant son ordinateur qui écoute de la musique, qui jouer de manière mécanique sans ce soucier de ce qu'il y a autour. Mais à ceux qui posent cette étiquette à leurs amis, je dirai ces mots :
vous n'imaginez pas l'impacte que peut avoir une oeuvre vidéoludique sur quelqu'un. Il y a une liste incalculable de jeux vidéo qui peuvent changer la vie de gens comme moi. Pour chacun de ces jeux, il y a des joueurs, des gens comme moi, ou toi qui ont envie de jouer, d'être quelqu'un à travers leurs écrans. Se dire que l'on n'est pas seul est déjà une avancée. Alors, vous voyez peut-être où je veux en venir ?
Sur les jeux vidéo qui nous permettent d'interagir avec d'autres joueurs, nous développons des liens sociaux. Nous faisons forcément partie d'une "classe de joueur" par notre manière de jouer, et donc nous rencontrons d'autres joueurs jouant comme nous, ou jouant différemment. Des liens se créer, des amitiés aussi.

Si je dois faire le constat de ce que les jeux vidéo m'ont apporté socialement, je dirai que 60% des amis sur lesquels je peux compter aujourd'hui ont vécu avec moi cette expérience. Disons que pour moi, le jeu vidéo permet beaucoup plus de chose qu'une simple discussion Facebook ou SMS. Il permet de vivre un moment privilégié, de regarder nos amis s'amuser avec nous, il permet d'être nous-mêmes à travers une interface virtuelle. Et je vous jure que les relations qui en découlent sont magnifiques, quelles soient amicale, ou amoureuse.

 

Posté par Cyanirus à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 1 avril 2016

Pourquoi ?

Moonlight

Pourquoi ses yeux son magnifique?

Pourquoi ses cheveux sont si doux?

Pourquoi elle sent si bon ?

Pourquoi faut-il que je la trouve magnifique?

Pourquoi elle me fait sourire?

Pourquoi je veux lui prendre la main?

Pourquoi quand elle est là le temps passe trop vite?

Pourquoi je suis super sensible à tout ce qu'elle raconte?

Pourquoi quand on se regarde j'ai du mal à penser?

Pourquoi j'ai peur?

Pourquoi on est si loin?

Pourquoi j'me dis que c'est impossible?

Pourquoi suis-je transparent?

Pourquoi je pense a elle tout le temps?

Pourquoi quand je la voie je veux l'embrasser?

Pourquoi quand je suis avec elle je me sens heureux?

Pourquoi cette fille la et pas une autre?

Pourquoi quand j'y pense, ça me fait un truc au ventre?

 

"Beaucoup de question depuis qu'on s'est connus, je crois que la réponse est clair en fait"

Posté par Cyanirus à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 9 février 2016

Mademoiselle.

fed88cdf7806bb64fe31d68ca7c52acb

Mademoiselle,

Il m'arrive de m'allonger sur se grand matelas, et de me souvenir, à combien tu es belle, et à tout ce qui te fais rire...

On a souvent l'occasion de dire aux gens que l'on a proche de nous qu'ils sont important, mais l'expérience ici, pour moi, est d'écrire un petit quelque chose, à cette personne avec qui j'aimerai vivre.

J'ai pris le temps de réfléchir a beaucoup de choses, je penses avoir pris pas mal de temps pour comprendre ce qui m'arrive, avancer bien entendu, mais surtout avertir de ce qui peut se passer dans mon futur, avec toi. Jusqu'à maintenant, j'ai connu, et appris beaucoup de choses grâces aux rencontres que j'ai pus faire auparavant, tout comme j'ai pus perdre des aspects de ma personnalité. En fait, j'ai un espèce de "blocage" qui s'est créé il y a quelques années, qui jusque là m'empêche d'inicier un contacte solide, et qui m'embarque dans le silence lorsqu'il faudrait que je parle, ce qui complique réellement les choses lorsque l'on veut approcher quelqu'un. Ma prise de conscience quoi que tardive de ce blocage, me permet tout de même d'aller de l'avant, et de m'auto-affronté sur ce terrain.

Je ne désire pas m'enterrer, et j'espère que toi aussi. Je veux vivre au présent, avec toi. Je veux me sentir vivant à tes côtés et qu'on sache s'épauler. Qu'on prenne le temps de vivre ensemble, et qu'on sache réaliser nos rêves.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Cyanirus à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 6 septembre 2015

Le pot de miel

 

 Pas très loin d'ici, existe un monde où les ours vivent en paix. Un monde où il n'y a pas de chasse, où les ours voyagent à travers des chemins de terre, et où les arbres sont grands et majestueux. Les ours vivent seuls pour la plupart et possèdent chacun un pot de miel. Il est de coutûme de voyager, et que lorsqu'un ours rencontre un autre ours avec qui il se sent à l'aise, ils se partagent leur pot de miel, sans aucune gène, jusqu'à ce que les deux ours ne trouvent plus leur compte dans leur partage respectif. 

Elio est un jeune ours qui n'a découvert que très tard qu'il pouvait partager son pot de miel avec d'autres ours comme lui. Aujourd'hui il marche sur les sentiers qui va le mener au prochain ours avec qui il partagera son pot de miel. Elio est jeune et a envie de découvrir le monde, de rencontrer d'autres ours plus agés pour apprendre la vie, et pour apprendre qui il est. 

Le voici alors sur le chemin de terre qui mène, il ne sait où. Après quelques mois de marche, au loin, il aperçoit un autre ours qui, assit au bord du chemin, regarde le ciel et attend. Elio marche jusqu'à lui et l'ours qui attendait lui dit :"Tu vois, le ciel a beau être magnifique, certains des ours que j'ai rencontré m'ont fait du mal, et aujourd'hui je me retrouve à attendre car mon je n'ai pas envie de continuer de marcher, et mon pot de miel est un peu cassé." Alors, Elio arrête sa route, s'assoie à côté de l'ours et ouvre son pot de miel.  Les deux ours prirent le temps éncessaire pour comprendre comment le pot fût cassé, afin que celui-ci puisse continuer d'être partager. Une fois celui-ci rafistolé, les deux ours partagèrent leurs pot de miel. Mais Elio étant fier d'avoir un pot de miel presque pleins, ne voulait pas que son nouvel ami mange tout. Alors, durant les quelques mois où les deux nouveaux amis partagèrent le pot de miel d'Elio, celui-ci fît très attention. De plus, Elio était très jeune, et il ne voulait pas paraître pour quelqu'un de trop gentil. Un jour, après un repas, l'ours qui était là avait bien remarqué qu'Elio n'était pas très partageur, et il lui dit :"J'ai beaucoup aimé partager un pot de miel avec toi, mais je crois que je suis à la recherche d'autre chose, et tu m'a permis de le comprendre, merci." L'ours posa sa cuillère et rebroussa chemin. Elio, un peu perdu, reprit son pot de miel et se remit à marcher. 

Le voici alors sur le chemin de terre qui mène il ne sait où. Après quelques mois de marche, au loin il aperçoit un autre ours qui, assit au bord du chemin, regarde Elio  depuis quelques temps. Elio marche jusqu'à lui et l'ours qui attendait lui dit :"Tu vois, cela fait longtemps que je marche, j'ai déjà partagé mon pot de miel et aujourd'hui je n'en ai plus, j'attends alors que quelqu'un vienne, car j'ai très faim." Alors, Elio arrête sa route, s'assoie a côté de l'ours et ouvre son pot de miel. Les deux ours partagèrent le pot de miel d'Elio. Celui-ci sait qu'il ne faut pas être égoïste et, fier d'avoir un pot de miel presque pleins, il décide de laisser ce nouvel ami en prendre un peu plus. Alors, durant les quelques mois où les deux nouveaux amis partagèrent le pot de miel d'Elio, l'ours profita du fait qu'Elio soit gentil pour manger le maximum de miel. Elio était jeune, et il ne voulait pas paraître pour quelqu'un de trop égoïste, alors il laissa faire. Un jour, après un repas, Elio reprit son pot de miel, et l'ours lui dit :"Je ne comprends pas, tu étais si gentil avec moi, pourquoi changes-tu brusquement d'avis ? Pourquoi es-tu comme tout les autres ours que j'ai croisé ? " L'ours posa sa cuillère et rebroussa chemin. Elio, un peu en colère reprit son pot de miel et se remit à marcher. 

Le voici alors sur le chemin de terre qui mène il ne sait où. Après quelques mois de marche, au loin il aperçoit un autre ours qui, assit au bord du chemin, est allongé sur le ventre. Elio marche jusqu'à lui et l'ours qui attendait lui dit :"Tu vois, cela fait très longtemps que je marche, j'ai partagé mon pot de miel avec d'autres ours avant que tu n'arrives jusqu'à moi, et je n'attends pas forcément grand monde, mais j'ai faim." Alors, Elio arrête sa route, s'assoie a côté de l'ours et ouvre son pot de miel. Les deux ours partagèrent le pot de miel d'Elio. Étant fier d'avoir un pot de miel encore bien pleins, il décide de laisser ce nouvel ami en prendre un peu. Alors, durant les quelques mois où les deux nouveaux amis partagèrent le pot de miel d'Elio, ce nouvel ami discuta plus avec Elio qu'il ne prit de miel dans son pot. Elio était très jeune, et il ne voulait pas paraître pour quelqu'un de ni trop égoïste, ni trop gentil. Mais avec cet ours là, Elio se sentait bien, il pouvait raconter ses rencontres précédentes et les comprendre. Mais un jour, après un repas, l'ours lui dit :"Je comprends que tu ais aimé notre partage, mais vois-tu, je ne sais pas ce que je recherche et je pense qu'il serait bon que l'on arrête de partager nos pots de miel. Au plaisir de te recroiser." L'ours posa sa cuillère et rebroussa chemin. Elio, triste reprit son pot de miel, et se remit à marcher.

Posté par Cyanirus à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 19 novembre 2014

L'imprévus

Nouvel Aube

Peut-être que l'imprévu guide notre vie. Parce que c'est ce qui nous permet de grandir dans nos réactions, nos faiblesses et nos forces. Un imprévu qui influe sur notre moral, est certainement formateur parce qu'il permet une recherche profonde de solution(s).

L'imprévu permet aussi une meilleure connaissance de nos limites. L'imprévu permet de prendre des décisions à l'echelle de l'importance de celui-ci. 

L'imprévu n'est pas un echec, parce qu'il est nécessaire au développement d'une vie. Une vie dépourvue d'imprévus, serait planifiée de "a" à "z", et ne serai pas "folle", elle serai monotone, et programmée au même titre qu'une pièce de théâtre. Le scénario est déjà écrit, mais pour votre vie il faut que le scénario s'écrive de lui-même, à travers les imprévus. Alors qu'une vie où l'imprévu s'invite devient tout de suite plus colorée. Il ne faut pas s'arrêter sur les échecs, il faut vivre au présent avec ce que la vie nous offre, et les imprévus sont là pour nous guider sur ce qui est bon pour nous.

Posté par Cyanirus à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 15 juin 2014

Mon Ange

DSC02512

Je crois que les anges existent, je crois d'allieurs en avoir rencontrer un il y a de ça quelques jours Je ne peux décrire la perfection de cet ange, je me plonge dans ses paroles et ses regards. Je n'ai pas le choix, c'est comme si tout ce que j'avais pus décrouvrir avant avait disparus le jour où elle m'a parlé pour la première fois. 

Ses cheveux ont l'air si doux quand elle les caresses pour les attachés, et l'odeur qu'elle dégage me transporte. Quand elle me parle je n'arrive pas à décrocher mes yeux de son visage, et pour n'éveiller aucun soupçons, je me cache, et me force à ne pas la regarder tout le temps. C'est comme si le temps d'arrêtait, il faut faire en sorte de ne pas faire surgir trop brusquement mes regards en coin qui vont en direction de sa mains droite qui avec délicatesse rédige sur le papier le brouhaha de fond.

Je bon éspoir sur l'avenir de ce rêve, et le simple fait de l'avoir, et de pouvoir le décrire ici avec vous m'emplis de joie. Je penses que c'est une expérience, où simplement je ressens des émotions nouvelles, que j'ai envie d'explorer dans le silence. Juste pour la voir, la trouver parfaite et tout ça dans le plus grand secret.

Posté par Cyanirus à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 13 mai 2013

Larme, Vie et autres Paradoxes

John et Maus

Une larme qui ruisselle
Renferme en elle toute une vie
Une vie qui ensorcelle
Qui repousse ou donne envie

Cette larme tombe de la joue d'un Homme
Cet Homme ce considère paradoxal
Si seulement il savait qu'Il est génial
Et que beaucoup de gens l'aiment pour ce qu'Il est...

Ils l'aiment pour ce qu'Il est
Pas pour ce qu'Il paraît être
Ils l'aiment pour ses joies et ses excès
Car sans ça, Il ne fera que semblant d'être

Son bonheur les bercent
Son malheur les blessent
Et malgré le refus de cette idée
Il est lié à ces frères

Il n'y a que cette Homme qui peut
Pleurer la Vie et en profiter
Ces sentiments sont opposés
Et c'est lui qui peut les maîtriser le mieux :

Il a le potentiel d'un Homme Heureux.

E.G.

Posté par Cyanirus à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 28 novembre 2012

Train Train

64817_10200933116234502_734925373_n

"Il y a longtemps. Quelques minutes forme une heure. Cette heure si longue et si courte. Un regard, deux mains, une rame de métro. Un wagon, deux sourire, deux mains qui se frôlent. Un arrêt, l'arrêt, deux mains qui se touchent. La course commence, ensemble. Quelques seconde avant le départ, des souffles, des effort. Les mains se lâchent, l'une reste sur le quai, l'autre cours et saute, vers l'est. Ces deux mains, se séparent, elles n'ont pas eu le temps de se saluer, dans leurs regards, ils le savaient, ils aurait voulus avoir ce temps."

Posté par Cyanirus à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :